Salar de Uyuni, Bolivie

FH000016

 

Le troisième soir, on a la chance de dormir dans un hôtel entièrement construit en sel, à quelques kilomètres du Salar de Uyuni. Au sol, des millions de cristaux de sel. Même les bancs, les tables et les lits sont en sel. On passe une soirée tranquille dans ce super décor, à jouer aux cartes.

Le lendemain, on se lève très tôt pour voir le lever de soleil sur le désert de sel. Une fois sur place, on escalade la Isla del Pescado pour admirer la vue sur tout le plateau. L’immense Salar recouvre l’équivalent de deux départements français. Du blanc jusqu’à l’horizon, des îlots avec des cactus, et des centaines d’ouvriers qui piochent le sol pour récupérer le sel. Un peu bizarre de débarquer à plusieurs Jeeps au milieu d’hommes payés une misère pour faire ce travail éprouvant…

Comme tout le monde avant nous, on prend des dizaines de photos en jouant avec la perspective. Mais petit conseil, ne vous mettez pas à genoux par terre, le sol est très tranchant.

On se rend ensuite à Uyuni où on est censés prendre un train pour rentrer à Tupiza. Mais le train est annulé. Chanceux, on parvient à retrouver les chauffeurs qui nous ont amené jusqu’au désert et ils acceptent de nous ramener à Tupiza. On arrive tard ce soir là, et on repart le lendemain pour l’Argentine.

A la frontière, notre situation irrégulière pose problème. Les tampons ne correspondent pas à ce qu’il faudrait. On passe un bon moment à la douane et on finit par passer à la Quiaca où on reprend le bus pour Cafayate, Argentine.

Une semaine en Bolivie c’est trop peu, j’aimerai beaucoup y retourner, notamment pour aller jusqu’à la Paz…

 

 

 

FH000002 FH0000011

FH000024 FH000022 FH000021 FH000019 FH000018 FH000017 FH000015

39945_414636315935_8365096_n

 

Publicités