(R)Adelaide, Australie

 

DSC_9485

 

Au milieu de ma troisième année à Sciences Po, j’ai dû choisir ma destination pour 6 mois d’études à l’étranger. Après le Canada au lycée, j’ai eu envie de retourner suivre des cours dans un pays anglophone. Je n’étais jamais allée en Australie et l’IEP a des partenariats avec ce merveilleux pays. J’ai donc passé le TOEFL et Flinders University, mon premier choix, a accepté mon dossier en Avril.

Sur Liligo, j’ai comparé le prix de l’aller-retour pendant deux mois. J’ai pu acheter mes billets Lyon-Dubaï-Melbourne-Adelaide puis Adelaïde-Dubaï-Lyon au meilleur prix.

Obtenir le visa étudiant a été une chouette aventure ! J’ai mis une semaine à comprendre le site Internet de l’immigration en Australie, il fallait être sûr de soumettre mon dossier pour le bon visa. Quand Flinders m’a gentiment éclairé, la procédure en ligne a mis 20 mn. Bon. J’ai dû recommencer trois fois la procédure parce que j’étais trop lente pour répondre aux questions pertinentes comme « avez-vous déjà commis des crimes contre l’Humanité? » ou « savez vous utiliser des explosifs »? Mais une fois réglés les 406 euros de frais de visa étudiant, il a suffit une demi-journée à l’administration pour me délivrer mon précieux.

****

Le 9 Juillet, je quitte la France. Lyon-Dubaï-Melbourne-Adelaide, soit presque 28 heures de trajet dont 22h de vol.

Le premier jour, après avoir posé les valises à l’auberge (Glenelg Beach Hostel), on va faire un tour sur la plage juste à côté et on a mangé un risotto aux champignons sur le port. Comme mes yeux se ferment, on retourne à l’auberge pour récupérer un peu. Bien sûr, j’ai surestimé ma capacité à me réveiller sans mettre d’alarme et, à 19 h,  je me lève en sursautant, sans trop me rappeler où je suis ni quelle heure il était. Un gros décalage qui s’est dissipé au bout de quelques jours.

Avant mon départ, j’ai cherché pendant un mois des pistes de colocation. Je ne veux pas habiter sur le campus. D’abord parce que les logements universitaires ne sont pas dans mon budget, mais aussi parce que je souhaite vivre avec des Australiens, et pas d’autres étudiants étrangers, pour vivre pleinement l’expérience australienne. J’ai posté une annonce sur Couchsurfing et Vanessa m’a répondu immédiatement. A 23 ans, elle habite avec son mari Alex (du même âge), son frère (Sanchez) et leurs deux chiens (Salchicha et Banjo). Ils ont une chambre à ma disposition et proposent de me la louer à un prix dérisoire, qui correspond exactement au montant de ma bourse Explo’RA sup. Je crois rêver mais je sais immédiatement que cette colocation est la bonne.

On choisit de se rencontrer à mon arrivée afin de voir si le courant passe. Et ça marche. Le 14 Juillet, j’emménage dans la grande maison avec jardin à Clovelly Park, l’une des suburbs de la ville. Vanessa et Alex sont adorables avec moi, dès le début. Ils font tout pour que je sois à l’aise et ça marche. Ils sont toujours étonnés quand je leur dit que je n’ai pas le mal du pays et que je me sens bien à Adelaïde. Leurs familles m’invitent rapidement à diner, je rencontre leurs amis: je suis des leurs et ça me rend heureuse.

Avant la rentrée, la fac organise des activités pour les nouveaux étudiants. On va à la plage, dans un parc naturel aux multiples kangaroos et koalas, et dans une réserve de petits pingouins. Et puis les cours commencent et je suis conquise. Tous sont principalement basés sur l’analyse de photographies ou de films ce qui me convient parfaitement. Un de mes cours sera consacré entièrement à l’humour australien. J’ai cours du mardi matin au jeudi midi mais on a beaucoup d’essais et de résumés à rendre, en plus de lectures chaque semaine. Je préfère ça qu’un partiel à la fin du semestre: au moins mi Novembre je suis en grandes vacances.

Mi-août, le mauvais temps commence à disparaître. Je deviens amie avec Olivia, une étudiante américaine avec qui je suis un cours de médias. On explore la plage de Brighton, qui devient ma plage préférée.

Mi-Septembre, après huit semaines de cours je suis en vacances pour 15 jours. Je passe le premier week-end à manger et boire du vin au soleil avec Vanessa, Alex et Olivia. Le samedi, après un petit tour au marché où je me suis sentie obligée d’acheter de la tomme des Pyrénées, on est allé dans un parc où tous les food trucks d’Adelaide sont rassemblés. Falafel et pinot noir. Et puis le lendemain on a passé la moitié de la journée dans un vignoble où Alice & the Wonderlands, un groupe de musique que mes colocs connaissent bien, jouent. Délicieuse pizza aux brocolis, artichauts, chorizo et beaucoup de vin blanc en écoutant des reprises d’American Boy ou autre Get Lucky. Ensuite direction Brighton pour voir le coucher de soleil, qu’on rate de peu. Du coup, pain à l’ail et plus tard sunday caramel merveilleux.

Et le 31 Octobre, le semestre s’achève déjà et j’ai différents périples prévus (Kangaroo Island, la Grande Barrière de Corail, Brisbane, la Nouvelle Zélande, Melbourne et Sydney). Pendant ces deux derniers mois, je profite au maximum d’Alex et Vanessa. En 6 mois, ils sont devenus deux de mes meilleurs amis. Comme ils travaillent beaucoup, je passe mes journées à la plage et on sort souvent. On passe le jour de l’an dans la piscine des parents d’Alex, à côté du barbecue avec la meilleure amie de Vanessa et son copain.

Je n’aurai pas pu rêver mieux pour ces 6 mois à l’étranger. (Vanessa, si tu lis ça: merci !)

DSC_8140

 

DSC_8205DSC_8227DSC_8273DSC_8320DSC_8328DSC_8368DSC_8437DSC_8526DSC_8528DSC_8533DSC_8560DSC_9424DSC_9450DSC_9451DSC_9464
DSC_9517

Publicités