Napoli, Italie

DSC_6562

On est arrivé un dimanche en fin d’après-midi à Naples. Notre auberge de jeunesse se trouvait dans un quartier populaire où le linge pend aux fenêtres. La ville ne ressemble pas du tout au nord de l’Italie. L’atmosphère m’a plutôt rappelé l’Argentine…

On s’est tout de suite senti bien à 6 small rooms. C’était la première fois que Charlotte dormait dans une auberge et elle a aimé l’expérience. On est allé commander de très bonnes pizzas à quelques rues de là. Il me semble qu’elles n’ont coûté que 4 euros chacune: la vie à Naples est beaucoup moins chère qu’au nord du pays.

Le lendemain, on a pris le funiculaire pour Vomero. Sur les conseils de la gérante de l’auberge, on a visité le parc de la villa Fioridiana. On est tombé sur une fontaine d’adorables tortues et il a fallu du temps avant que Charlotte n’accepte de quitter ces créatures. Après un pique-nique fastueux dans le parc, on est redescendu à pied jusqu’au port. Dans l’après-midi, on s’est reposé à l’auberge puis on est ressorti à l’heure du goûter. Le Routard nous a appris que le Pape ne jurait que par les babas au rhum d’une pâtisserie de notre quartier. Ni une, ni deux, on est allé les déguster, avec une sfoggliatella, un chausson à la ricotta typique de la ville. Doux Jésus, le pape a bon goût. Le soir, on a mangé les restes de notre pizza avec une salade.

On est parti le mardi pour Sorento, sur la côte amalfitaine, après avoir osé s’aventurer dans le quartier espagnol où gambade la mafia. On en est sorti intact, sans s’être fait dérobé nos précieux appareils photos.

Bilan ? Naples est une jolie ville mais il y a peu de choses à voir. Les touristes y viennent surtout avant de se rendre à Pompei, au Vésuve, à Capri, ou sur la côte amalfitaine.

DSC_6570 DSC_6590 DSC_6592

DSC_6593 DSC_6599

 

DSC_6613

DSC_6615

DSC_6622 DSC_6625 DSC_6630

DSC_6632

DSC_6639 DSC_6640

DSC_6642

DSC_6645 DSC_6647 DSC_6654

DSC_6660

 

 

 

Publicités