Firenze, Italie

DSC_5271

On est arrivé à Florence sans avoir regardé où était précisément notre logement AirBnB. Vu qu’on n’est pas des as de l’italien, il a fallu ramer pour trouver le bon bus. En début d’après-midi, on a posé nos valises chez Alessandro, dans le centre de Florence. Une délivrance. Il faisait bon dans ce magnifique appartement avec un toit-terrasse. Notre hôte nous a tout de suite mis à l’aise en nous invitant à nous sentir chez nous. Il parlait un français impeccable. Lorsque la chaleur s’est atténuée, on a grimpé sur les hauteurs de la ville. Assez épuisant mais la vue vaut le détour. En récompense de cette longue marche, on a mangé une glace. Le soir, on a mangé un bon petit repas sur le toit devant le coucher de soleil puis on a regardé l’Amour est dans le Pré, histoire de rester connectées.

Le lendemain, rebelote: petit-déjeuner sur le toit. On est ensuite allé au marché pour le pique-nique, puis on s’est rendu au Duomo et en voyant la file d’atteinte sans fin, on a renoncé à une visite. On a plutôt opté pour la fraîcheur d’un musée. Pour déjeuner, on a trouvé un espace vert dans le Routard mais une fois arrivé à l’endroit indiqué, on s’est heurté à des murs et des portails fermés à double retour. Les Florentins aiment garder leurs parcs pour eux. On a dû se contenter de marches d’escalier pour déguster notre festin. Tout ça a été vite oublié: à Carabè, on a dégusté les meilleures glaces du monde. Amande-chocolat pour moi. Assomées par la chaleur, on est retourné au frais chez Alessandro avant d’aller voir le Ponte Vecchio en début de soirée. Il s’agit d’un pont construit en 1345 et sur lequel on trouve des habitations.

Le mercredi, on s’est levé tôt pour visiter le Duomo. Uniquement la partie gratuite parce qu’on n’avait pas un énorme budget. Après une bonne heure de queue, la visite n’a pris que 15 minutes. Mais bon, ça reste impressionnant c’est vrai. Puis on a voulu voir le quartier cool de Florence: San Spirito. Il y avait un marché et c’était très agréable mais on est allé manger dans un restaurant conseillé par le Routard Piazza Dei Pitti. La salade tomates-burrata était délicieuse. Cela resté, malgré tout, très cher alors on est retourné à San Spirito pour boire un café. Malheureusement, la plupart des boutiques sympas étaient fermées en août. Le soir, on a pris un dernier repas sur le toit.

Mis à part les milliards de moustiques présents dans la ville à cause du fleuve, on a beaucoup aimé cette ville, en grande partie grâce à l’accueil du choupinet Alessandro.

DSC_5295 DSC_5298
DSC_5339 DSC_5344 DSC_5350 DSC_5380 DSC_5402

DSC_5409

DSC_5445 DSC_5446 DSC_5447

DSC_5582

DSC_5583 DSC_5605 DSC_5630

DSC_5633

DSC_5638

DSC_5655


DSC_5727 DSC_5735 DSC_5741

DSC_5756

DSC_5763 DSC_5778

DSC_5783

DSC_5785

DSC_5787

DSC_5789

DSC_5791

DSC_5793 DSC_5797 DSC_5800

DSC_5803

DSC_5804

DSC_5810

DSC_5824

DSC_5825

DSC_5831

DSC_5839

Publicités