Delhi

DSC_0618

 

Une claque. C’est le seul mot qui me vient pour décrire Delhi la première fois. L’aéroport, comme tous les aéroports, est là pour isoler de la ville qui l’entoure. Climatisé, propre, rassurant. Alors quand, à 17 ans, on franchit la porte de sortie de ce cocon moderne, c’est … surprenant.

En août 2008, j’ai passé un mois en Inde avec un groupe d’une dizaine d’ados et deux animateurs, pour un projet de solidarité internationale. A 17 ans et demi, j’avais beau avoir pas mal voyagé en Europe et en Amérique du Nord, je n’étais pourtant pas du tout préparée à ce bus trip en Inde.

A peine sortis de l’aéroport donc, on monte dans différents tuk-tuks – des petites voitures vertes et jaunes à trois roues -, et la découverte commence. La façon de conduire effraie au début. Le chauffeur doit slalomer entre les hommes, les voitures et les vaches, à grands coups de klaxons. Le klaxon est d’ailleurs un bruit auquel il faut s’habituer lors un séjour en Inde parce qu’il ne s’arrête jamais. Pas même la nuit.

La première image que je retiens de l’Inde est celle d’un homme, amputé des deux jambes. Il marchait sur les mains au milieu des voitures qui ne s’arrêtaient pas. J’ai commencé à me sentir oppressée et cette sensation s’est difficilement estompée au fil des jours.

Nous étions logés dans le vieux Delhi, un quartier pas touristique du tout. L’hôtel minuscule, au milieu de bâtiments faits de tôles froissés, avait au moins l’avantage d’avoir des ventilateurs. Pour beaucoup de monde, l’Inde se résume à des palais majestueux et des maharadjas. Le vieux Delhi est à l’opposé de cette Inde là.

Pour s’acclimater à l’Inde les premiers jours, nous avons beaucoup marché. Ce que je retiens de cette ville c’est que tout y est amplifié. Le bruit des klaxons, les odeurs d’épices, de fritures ou celles moins agréables de vaches pas très propres, et la chaleur. Le thermomètre d’une pharmacie affichait 50°C. Quand il a fallu prendre le bus pour Dharamsala, j’étais plutôt soulagée de quitter cette ville.

DSC_0613 DSC_0620 DSC_0623

 

Publicités