Coober Pedy, Australie

DSC_0222

L’avant-dernier jour, on a pu dormir jusqu’à 06h30 du matin. J’étais réveillée à 5h, par habitude. A 7h15, on était dans le bus avec une quinzaine d’autres personnes, prêtes à rouler pendant 1700 kilomètres. Il ne s’est rien passé de très passionnant sur le trajet et à 16h on était arrivés à mi-chemin dans la ville de Coober Pedy, célèbre pour ses mines d’opale. On a visité une ancienne mine et on a eu un aperçu de ce qu’était une maison troglodyte. Là, 70% des maisons sont sous terre en raison de la chaleur à la surface. Il fait toujours 23 degrés dans ces habitations et les propriétaires n’ont qu’à creuser un peu plus loin pour faire une extension à leur salon.

La guide vivait elle aussi dans une maison sous terre et essayait de nous convaincre des avantages: pas de bruit, pas de chauffage ou de climatisation. Mais c’était bien trop sombre pour moi. Vivre enfermée dans une caverne au milieu du désert je crois que je ne m’y ferai pas facilement. Le soir, on a mangé une pizza artichauts-poivrons-feta-olives noires et on a rendu visite à des kangourous dans un refuge. Celui qui recueillait tous ces kangourous qui avaient failli mourir écrasés par des voitures nous a raconté plein d’anecdotes sur ses animaux de compagnie. L’une d’entre eux avait le Q.I d’un poulpe mort et pleurait à chaque fois qu’il pleuvait au lieu d’aller s’abriter comme le faisait tous les autres. Mais l’un des mâles, au contraire, était extrêmement intelligent et était capable d’ouvrir des portes fermées par un loquet et d’aller manger du cheesecake dans le frigo de la maison.

A 21h30 on était couchés, dans notre chambre sous terre, encore une fois bercés par des ronflements.

Le lendemain, lever à 4h45. Après 200 kilomètres, on s’est arrêté un moment pour voir un lac salé desséché, comme celui d’Uyuni en Bolivie. Je veux pas faire ma difficile mais Uyuni était plus spectaculaire et au moins, là-bas, il n’y avait pas de mouches dans ma bouche. On a encore roulé 600 kilomètres, visionné le merveilleux film Australia, et à 18h, ENFIN j’étais de retour dans la belle ville d’Adelaide. Cette semaine complètement déconnectée de mon quotidien à la fac a été une vraie bouffée d’air.

DSC_0229 DSC_0240 DSC_0243 DSC_0259 DSC_0297 DSC_0301 DSC_0304 DSC_0307 DSC_0310

Publicités